Jésus visite un hôpital… – Série « Dieu est à l’oeuvre » par Marylin Rollier

Il nous est dit que cet « hôpital » était rempli de malades qui y restaient couchés à longueur de journée : des aveugles, des paralysés, des impotents. Cela ne décrit-il pas la notion que nous avons de nos lieux de soins ? « Une concentration de souffrances »  réunies sous un même toit ! Il nous est dit également que les malades attendaient et espéraient la guérison, sous une forme quelque peu « surnaturelle » il faut bien le reconnaître, au travers d’une eau qui était agitée rien de moins que par un ange !

Tant de personnes en souffrance se retrouvent dans nos lieux de soins pour y trouver, si ce n’est la guérison, du moins une amélioration, voire une rémission… Tellement de patients attendent de notre système de santé une réponse… et pourtant ce n’est qu’un SYSTEME. Oui, un système qui dans notre pays, même s’il fournit des prestations d’excellente qualité, reste néanmoins un système humain. Dans notre préambule, il est d’ailleurs intéressant de noter que l’endroit en question était entouré de cinq galeries couvertes, le nombre 5 étant dans la Bible le chiffre des limites humaines ! En effet, notre système a ses limites et malheureusement des laissés-pour-compte…

Dans le récit qui nous occupe… nous découvrons un homme malade depuis 38 ans. Et voilà que c’est justement LUI que Jésus est venu rencontrer… et guérir ! Dans notre système de santé aujourd’hui, Jésus cherche encore à rencontrer des personnes affaiblies, à s’approcher d’individus démunis face à la maladie. Jésus veut encore bénir, il veut restaurer, il veut guérir… il veut SAUVER !

La porte d’entrée à tout cela ? Moi et toi, les soignants et toutes les personnes travaillant dans notre système de santé et qui portent Jésus dans leur cœur.

Nous sommes dorénavant ses jambes, ses bras, ses mains, ses oreilles, ses yeux et par dessus tout, SON CŒUR, dans un monde où la souffrance est toujours aussi intense malgré les progrès de la médecine.

Jésus frappe à notre porte et nous demande : « Me prendrais-tu avec toi sur ton lieu de travail aujourd’hui ? Je veux encore bénir et restaurer. Je veux toucher cet homme, cette femme, qui souffre. Est-ce que ton cœur est disponible pour que je puisse y déposer ma compassion pour cette personne délaissée et abandonnée de tous ? J’aimerais que tu puisses entendre ma voix, qui te dirige dans telle ou telle situation difficile.

Oui, Jésus désire encore se promener dans les couloirs de nos lieux de soins et pour cela, il a besoin de nos vies. Qu’en penses-tu ?

Texte tiré de Jean 5:1-9

One Comment

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.