…mangez ce que l’on vous offrira, guérissez les malades…

Dans ma manière de réfléchir aux choses, je me surprends encore souvent à penser de manière dualiste ! C’est-à-dire que d’un côté je mets le « spirituel » et de l’autre je mets le « professionnel », en quelque sorte deux mondes séparés dans ma propre vision du monde ou peut-être devrais-je dire dans ma « tête » !

Oui, le matin, je lis ma Bible et prie pour que Dieu m’aide dans ma journée, qu’il soit là à mes côtés et m’aide à faire face aux défis rencontrés ! C’est ma partie « spirituelle » de la journée. Et puis, dans le stress et les défis de la journée, j’oublie un peu ce « côté-là » et je deviens très « professionnel ». Ce qui est très bien, d’ailleurs, car il est important d’être compétent dans la sphère d’activité dans laquelle on travaille. Mais quelquefois ces « deux mondes » sont difficiles à concilier… dans ma tête !

Un verset que je connais depuis longtemps m’a été rappelé par le St-Esprit ces derniers jours… Dans Luc 10:8-9 Jésus envoie ses disciples afin d’ouvrir un chemin pour qu’il puisse bénir et sauver. Dans toute ville où vous entrerez et où l’on vous accueillera, mangez ce que l’on vous offrira, guérissez les malades qui s’y trouveront et dites-leur : “Le royaume de Dieu s’est approché de vous”.

D’une part, dans ce verset, il semble aussi facile de « manger » que de « guérir » et cela serait un sujet en soi… peut-être dans un prochain blog… mais surtout, ce que j’aimerais partager ici avec vous, c’est que les verbes… « manger ensemble » et « guérir » sont tous les deux associés au « Royaume de Dieu ». Il n’y a pas de différence… entre quelque chose de « plus élevé » ou de « moins élevé ».

En fait, la différence est dans notre motivation… pour Dieu ou pour les hommes.

Et quelque chose que vous fassiez, faites tout de bon cœur, comme le faisant pour le Seigneur et non pour des hommes. Colossiens 3:23

Donc, si j’applique cela dans nos professions de santé… Tu fais un travail spirituel lorsque tu coupes les ongles à un résident, fais une toilette, passes un chiffon sur la table de nuit, fais un pansement, que tu t’assois à côté d’un patient pour lui donner à manger, l’ausculter, faire son anamnèse, quand tu fais une opération, accompagnes un opéré de la hanche dans sa première marche, pratiques des massages, redonnes confiance à un patient confus dans sa tête, manges avec une collègue, pries pour un malade, montres de la compassion et de l’écoute… SI TU LE FAIS PREMIÈREMENT POUR DIEU… et alors, n’est-ce pas là une forme de louange ? Oui, oui, tu peux t’exercer et apprendre à faire de toute ta vie une louange pour ton Dieu… Et en plus, je crois profondément que de faire TOUTES choses premièrement pour Dieu …redonne un sens et une espérance à tout ce que j’accomplis ! Wouah ! trop bien …je te lance le défi !

Sois béni !

Pour en apprendre plus, sur le fait que tu fais un travail spirituel, rejoins-nous pour la formation suivante

Laisser un commentaire