Non, jamais…

Jamais, je ne lâcherai ta main… tu es ce que j’ai de plus précieux. Sais-tu que j’ai donné ma vie pour que tu puisses toujours te relever ? Mon sang a été versé pour payer la rançon de ta liberté.

Mon plus grand désir est de te voir relevé(e), restauré(e) et guéri(e).

Et qu’ensemble, toi rempli(e) de la Présence de mon Esprit, nous puissions dire à ce monde en souffrance combien JE les aime.

Désires-tu devenir celui qui porte ma bannière d’AMOUR, DE COMPASSION, là où tu te trouves ? Oui, là dans la souffrance, la solitude que tu côtoies dans chacune de tes journées de travail, dans les personnes malades ou collègues que tu rencontres. Oui, je désire, en collaboration avec toi, ouvrir une porte d’espérance dans ce monde de souffrance.

Alors, laisse-moi premièrement te rencontrer, te remplir de ma Présence. Donne-moi l’occasion de rappeler à ton cœur combien je t’aime !

Nous te bénissons afin que, comme le psalmiste, tu puisses dire de tout ton cœur :  Comme une biche désire l’eau du ruisseau, ainsi je te désire, toi, mon Dieu. Mon âme (ma vie, mon moi, mon intérieur) a soif de Dieu, du Dieu vivant. Ps 42 trad. libre MSG 

Un moment de tranquillité pour rencontrer ton Bien-Aimé ?

Quelques minutes pour écouter… un temps de louange…

https://www.youtube.com/watch?v=s-eL3Ho9z1g

Marilyn

Laisser un commentaire