Quelle est ta motivation…à le suivre?

À mes amis lecteurs de ce blog,

Lorsque tu t’es engagé avec Dieu, était-ce pour que ta vie soit plus facile ? T’attendais-tu à ce que Dieu devienne ton assurance tout risque et aplanisse toute difficulté devant toi ? Ta première réaction est peut-être… mais non, bien sûr que non ! En même temps, si tu es vrai avec toi-même, vraiment tout au fond, il y a un peu de cela, comme chez moi d’ailleurs. Et on risque de se retrouver face à la déception et à l’amertume, qui peuvent nous conduire à nous détourner de Dieu parce que nous sommes déçus. Déçus parce qu’Il n’a pas répondu comme Il aurait dû, selon notre point de vue ou la représentation qu’on se faisait de ce que signifie « être bénis ».

Un jour le Seigneur m’a posé la question suivante :

Quelle est ta motivation à me suivre… Quelle est la motivation première de ton engagement envers moi ?

Après avoir réfléchi un moment, je me suis dit : « Je fais ce que je fais et je suis le Seigneur dans cette voie spécifique parce qu’un jour Dieu m’a appelée et que je veux lui être fidèle, et je « travaille » en vue de voir Son Royaume venir dans notre système de santé ». Un long silence s’en est suivi ! En fait, je m’attendais à ce que le Seigneur me dise… bonne et fidèle servante…, mais Il m’a ouvert les yeux sur une autre réalité. En effet, même si mes motivations n’étaient pas mauvaises en soi, Jésus m’a montré que jamais je ne tiendrais dans les années à venir sur cette seule motivation. Tenir sans amertume, sans déception, sans mon amour pour Lui qui se refroidit parce que justement la vie sur cette terre n’est pas facile et que la foi en Dieu ne nous propulse pas dans un monde de « bisounours ».

Et le Seigneur de me rappeler, et peut-être de te rappeler aujourd’hui : « La vraie motivation qui te permettra de tenir ferme, de rester debout et de traverser les différentes épreuves de ta vie, c’est la joie de Mon Salut. » La joie du Salut… cette joie qui te remplit lorsque tu penses à ce que Jésus a accompli pour toi à la Croix. Cette joie d’être pardonné pour toujours de toutes tes fautes. Cette joie de vivre sans culpabilité, sans honte. Cette joie qui nous vient directement du ciel. Cette joie qui te porte et qui te donne la force dans les moments difficiles. Cette joie qui n’est pas due aux circonstances, mais à la présence de ton Bien-Aimé à tes côtés.

Psaume 35,9 Et mon âme aura de la joie en l’Éternel, de l’allégresse en son salut.

Néhémie 8,10b La joie qui vient du SEIGNEUR, voilà votre force !

Alors comme moi, si tu réalises que tu as, quelque part le long du chemin de la vie, laissé la joie de côté et que tu t’es chargé de fardeaux trop lourds suite à des circonstances de vie ou vécues dans ton cadre professionnel, alors crie à Dieu comme David : Rends-moi la joie de ton salut ! Psaume 51,14

Dans cette JOIE qui nous vient du ciel, tant l’amertume, la déception que le fait de se sentir victime des événements auront de moins en moins d’emprise et la PAIX remplira ton cœur. Et tu deviendras bénédiction pour ceux qui t’entourent, patients, collègues, responsables et dirigeants de ton institution de santé. AMEN, je prie qu’il en soit ainsi.

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.